Choisissez une langue



Résection apicale

Dent avec inflammation apicale



Apex après élimination de l’inflammation et restauration radiculaire


L’indication la plus fréquente de résection apicale est lorsqu’apparaît une parodontite apicale (inflammation de la pointe de la racine dentaire) après un traitement du canal radiculaire ou lorsqu’une inflammation déjà existante ne se résorbe pas malgré un traitement radiculaire adéquat. Un nouveau traitement endodontique est dans ce cas peu prometteur. Autres indications :

  • profonde fracture radiculaire ;
  • profonde rupture d’instruments canalaires ;
  • inflammation apicale de dents avec dispositifs d’ancrage cimentés.

L’inflammation apicale est la réaction de l’organisme à des bactéries dans le canal radiculaire. L’os de l’apex radiculaire est alors remplacé par un tissu inflammatoire spécial. Une préparation du canal radiculaire peut être difficile, voire impossible lorsque les canaux radiculaires sont étroits, calcifiés ou oblitérés et les canaux latéraux apicaux finement ramifiés. Des bactéries vont rester dans les zones à problème ne pouvant être traitées même avec les instruments canalaires les plus fins.

Après avoir incisé la muqueuse et découvert le tissu osseux sur l’apex radiculaire, l’os et l’apex sont dénudés et le tissu inflammatoire éliminé. Le canal radiculaire peut ensuite être fermé par voie orthograde (c’est-à-dire depuis la couronne) ou rétrograde (depuis l’apex radiculaire) avec un matériau de restauration antibactérien adapté.