Choisissez une langue



Biofilms/plaque dentaire

Les biofilms sont la cause principale des caries et des parodontopathies. La plaque dentaire est un biofilm pâteux de coloration blanchâtre constitué de flore microbienne. Elle est formée d’une matrice (substance de base) et de bactéries pour plus de la moitié. 1 mg de plaque, soit un millième de gramme de plaque, contient près de 700 millions de micro-organismes. Les bactéries de la plaque assimilent la saccharide de l’alimentation humaine pour leurs propres besoins énergétiques. Les sucres tels que le glucose, le saccharose ou le fructose peuvent rapidement pénétrer dans la plaque et y être transformés. Aussi ces sortes de sucres sont-elles fortement cariogènes. Les sucres ayant pénétrés dans la plaque sont assimilés par les bactéries qui sécrètent des acides tels que l’acide lactique. Ces acides entraînent la formation de caries. La plaque s’épaissit, elle « s’accumule ».

Le pH de la plaque baisse. Lorsque le pH atteint 5,5 ou une valeur encore inférieure, la quantité d’acide est alors telle qu’elle ne peut plus être neutralisée par l’effet tampon de la salive. Conséquence : une déminéralisation croissante de l’émail qui peut entraîner une lésion carieuse.

Plaque dentaire colorée

Les premiers biofilms apparaissent au niveau des fissures et fossettes, dans les espaces interdentaires ainsi qu’à proximité des gencives. Dans les couches profondes de la plaque épaisse règnent des conditions anaérobies (absence d’oxygène), soit des conditions idéales pour la croissance des germes favorisant les parodontopathies. Un révélateur permet de bien représenter la plaque dentaire, qui prend alors un aspect allant du rouge au bleuâtre.