Choisissez une langue



Etiologie des parodontopathies

Les maladies parodontales inflammatoires sont la gingivite et la parodontite. La cause principale (cause primaire) est le biofilm bactérien qui s’accumule au niveau des dents. Sa formation peut être encore renforcée par d’autres facteurs (causes secondaires).

  1. Facteurs locaux :
    • plaque ;
    • caries ;
    • respiration buccale ;
    • salivation réduite ;
    • mauvaises positions des dents favorisant la rétention de la plaque dentaire ;
    • bords de couronnes non alignés favorisant la rétention de la plaque dentaire ;
    • restauration incorrecte favorisant la rétention de la plaque dentaire ;
    • particularités anatomiques perturbant l’hygiène buccale ;
    • tabagisme.
  2. Causes fonctionnelles :
    • Dérèglement de l’occlusion et de l’articulation dentaire pouvant entraîner une mauvaise répartition des charges sur les dents.
  3. Facteurs internes :
    • troubles du métabolisme, par exemple diabetes mellitus, allergies, tabagisme, mauvaise alimentation, hémopathies, maladies du système immunitaire, stress, changements hormonaux.

Parodonte sain
Poches gingivales
Lyse de l’os maxillaire

L’élément décisif dans la formation de l’inflammation est la défense du système immunitaire, qui détermine l’ampleur et le déroulement de l’inflammation.

L’inflammation est une réponse immunitaire du corps. Une vascularisation accrue permet de renforcer la situation immunitaire locale. Si le système immunitaire ne parvient pas à éviter une accumulation de plaque sous-gingivale, il y a perte d’attache épithéliale. Le sillon gingivo-dentaire est alors perméable aux produits bactériens. C’est ainsi qu’une gingivite évolue en parodontite, pouvant mener à une mobilité dentaire pathologique et à une perte de la dent.