Choisissez une langue



Couronnes

Couronne coulée métallique
Couronne à facette
Couronne jaquette
Couronne partielle
A – Moulage avec die scié
B – Couronne à facette
Couronnes aux dents 44-45-46

On appelle couronne dentaire la partie de la dent naturelle sortant de la gencive. Lorsque des parties de cette couronne sont détruites par des caries ou un traumatisme, elles peuvent être remplacées par des restaurations ou des couronnes. Selon le type de matériau employé, on distingue les couronnes suivantes :

Les couronnes coulées métalliques sont entièrement en métal. Les couronnes couleur argent peuvent se composer d’un alliage de palladium ou de titane (métaux non précieux). Les couronnes couleur or se composent d’un alliage avec un pourcentage plus ou moins important d’or.

Les couronnes à facette se composent d’une fine armature métallique recouverte de résines synthétiques ou de céramique de la couleur de la dent.

Les couronnes jaquettes sont de la couleur de la dent ; elles n’ont pas d’armature en métal et sont fabriquées uniquement en polymères ou céramique.

Les couronnes partielles sont ainsi désignées parce qu’elles ne remplacent qu’une partie de la dent. Selon leur taille, on les appelle également demi-couronnes ou couronnes trois-quarts. Elles peuvent être fabriquées en métal, céramique ou résines synthétiques. Le passage inlay/onlay (application ou restauration) à la couronne partielle est laissé à la libre appréciation.

Il existe également des couronnes qui se caractérisent par des spécificités de construction (par ex. couronnes à tenon, couronnes télescopiques).

 

Indications pour couronnes

Les couronnes sont indiquées lorsqu’une grande partie de la substance dure est perdue à la suite de caries ou d’un traumatisme ; on y a recours pour restaurer la dent ou en raison d’une forte coloration. Les facteurs étiologiques des colorations peuvent être : la prise d’antibiotiques (tétracycline) pendant la phase de formation des dents ; une prise excédentaire de fluor (fluorose) ; une nécrose pulpaire ou dent dépulpée après un traumatisme ou un traitement du canal radiculaire.

Les hypoplasies de l’émail et les variations de forme peuvent également constituer une indication au traitement par des couronnes. Une hypoplasie de l’émail signifie que l’émail dentaire est insuffisamment développé. La surface de la dent est émaillée de nombreuses fossettes où, avec le temps, les pigments de la nourriture viennent se loger, ce qui explique les colorations. En cas de colorations et d’hypoplasies, la couronne n’est pas la seule possibilité : on peut également réaliser un blanchissement (bleaching) ou encore recouvrir ces dents de facettes ou veneers (facettes en céramique).

Des variations de forme peuvent apparaître pendant la formation des dents soit en raison de pathologies générales (par ex. rachitisme/syphilis) ou congénitales (génétiques).

Autres indications, plus rares :

  • fermeture des espaces d’un diastème par la pose de couronnes sur les dents antérieures lorsque l’écartement est trop important ;
  • anomalies du positionnement dentaire ;
  • outre la restauration d’une dent isolée, les couronnes servent d’ancrage de bridge ou d’élément de maintien dans le traitement des édentements.

 

 

Dents de lait colorées par la tétracycline
Dent 11 dévitalisée et colorée
Résultat après blanchissement (bleaching)
Dent 11 dévitalisée et colorée après un traumatisme
Facette en céramique
Veneer (facette) de la dent 11
Anomalie de l’émail
Veneer