Choisissez une langue



Etiologie et symptômes

L’inflammation est une réaction de défense de l’organisme, de ses tissus et de ses vaisseaux sanguins à une agression provoquant une lésion.

Les cinq symptômes cardinaux locaux classiques sont :

  1. rubor (rougeur due à une hyperémie ou irrigation excessive) ;
  2. calor (réchauffement dû à une augmentation du métabolisme et une hyperémie) ;
  3. tumor (œdème ou gonflement tissulaire dus à un épanchement de sérum sanguin) ;
  4. dolor (douleur due à une tension des tissus, à une pression sur les terminaisons nerveuses et aux produits inflammatoires) ;
  5. functio laesa (troubles fonctionnels dus à la douleur ou au gonflement).

Les déclencheurs d’une inflammation peuvent être :

  • des facteurs mécaniques (pression, blessure, corps étrangers) ;
  • des agressions physiques (radiation, chaleur, froid) ;
  • des substances chimiques (solutions alcalines, acides) ;
  • des micro-organismes (bactéries, virus, champignons) ;
  • des toxines bactériennes ;
  • la mort d’un tissu (nécrose).

La rougeur (rubor) est la conséquence d’une irrigation excessive. La température corporelle (calor) augmente à un certain endroit, favorisant un apport supplémentaire de nutriments, d’oxygène et de substances immunitaires (par ex. anticorps et cellules immunitaires). Ainsi, les facteurs déclencheurs de l’inflammation peuvent être combattus directement sur place. Le gonflement (tumor) est provoqué par une accumulation de liquide – essentiellement du plasma sanguin – dans le tissu (œdème). La pression de cet œdème sur les terminaisons nerveuses relayée par les messagers biochimiques explique la sensation de douleur (dolor). Les troubles locaux engendrés au niveau des cellules et de la circulation sanguine empêchent les tissus concernés de remplir leurs fonctions (functio laesa) ou de les remplir suffisamment.

L’inflammation va de pair avec une dilatation vasculaire et la libération de granulocytes neutrophiles et monocytes qui traversent les parois perméables des vaisseaux sanguins. Des lymphocytes spéciaux produisent des anticorps spécifiques contre le stimulus inflammatoire. Lorsque la réaction locale ne suffit pas à contrer l’agresseur, des réactions de tout l’organisme apparaissent qui se manifestent surtout par une élévation de la température corporelle (fièvre), un pouls accéléré, une diminution des capacités physiques et une multiplication des globules blancs.