Choisissez une langue



Structure de la cavité buccale

Cavité buccale

La cavité buccale est délimitée par le palais, le plancher buccal, les joues et les lèvres, ainsi que la luette (uvule) et les voûtes palatines de part et d’autre de la luette. 

A l’intérieur de la cavité buccale, on distingue le maxillaire supérieur et le maxillaire inférieur avec chacun leur arcade dentaire ; la cavité buccale (cavum oris) désigne à proprement parler l’espace frontal et latéral fermé par les dents et principalement occupé par la langue. L’espace entre les rangées de dents et les lèvres ou les joues est appelé vestibule buccal (vestibulum oris). C’est ainsi qu’en référence aux termes latins, on désigne les directions « vers la cavité buccale » par « oral » et « vers le vestibule buccal » par « vestibulaire ». 

Toute la cavité buccale est tapissée d’une muqueuse buccale (mucosa) et humectée en permanence par la salive produite par les glandes salivaires. La muqueuse buccale contient des récepteurs sensoriels qui réagissent à la température et au toucher. Les récepteurs du goût se trouvent dans la muqueuse linguale.

La transition entre la muqueuse mobile des lèvres ou des joues et la muqueuse mobile du processus alvéolaire est désignée sous le terme de pli vestibulaire. Dans la région des joues, des replis muqueux isolés, appelés freins buccaux (frenulum buccale), sont reliés au processus alvéolaire. En outre, un frein labial (frenulum labii) partant de la muqueuse de la lèvre supérieure et inférieure, s’insère jusqu’à la muqueuse du processus alvéolaire.

Dans la zone des dents, la muqueuse mobile se termine sur la gencive (gingiva) fixée à l’os maxillaire.