Choisissez une langue



Extraction dentaire

Élévateur


Daviers pour maxillaire supérieur


Daviers pour maxillaire inférieur

Après l’anesthésie, on commence par détacher les fibres de la gencive et du desmodonte qui fixent la dent à l’os alvéolaire. On mobilise ensuite la dent à l’aide de divers instruments en la faisant bouger avec précaution dans différentes directions (luxation) ou en la tournant (rotation). Lorsque la dent est suffisamment mobile, elle peut être extraite relativement facilement. 
Après l’extraction d’une canine, prémolaire ou molaire dans le maxillaire supérieur, il faut vérifier qu’il n’y a pas de perforation du sinus maxillaire. Une communication entre le sinus maxillaire et la cavité buccale doit être refermée chirurgicalement. Il est recommandé de prescrire un antibiotique en prophylaxie d’une infection des sinus maxillaires.
Après une extraction, des complications telles que des troubles de la coagulation ou des hémorragies (au bout de quelques heures ou jours) peuvent survenir. Les causes peuvent être :

  • des troubles de la coagulation dus à la prise de certains médicaments (prophylaxie de l’infarctus du myocarde ou de l’accident vasculaire cérébral) ;
  • des hémopathies avec difficultés de coagulation (hémophilie) ; le sang ne coagule pas ;
  • une hypertension (hypertonie artérielle) ;
  • un mauvais comportement du patient après l’opération. 

Davier pour molaires
Davier pour molaires
Plaies muqueuses après extraction dentaire